Jump to the content of the page

CaractĂ©ristiques mĂ©caniques des revĂȘtements anodisĂ©s

Dans l'industrie automobile, la rĂ©duction du poids - et les Ă©conomies de carburant associĂ©es - sont la prioritĂ© absolue, c'est pourquoi des matĂ©riaux lĂ©gers tels que l'aluminium sont utilisĂ©s. Cependant, pour rĂ©sister aux contraintes mĂ©caniques, ces composants plus souples doivent ĂȘtre rendus rĂ©sistants Ă  l'usure. Pour cette raison, l'anodisation par couche dure (type III) est de plus en plus courante.

Alors que les revĂȘtements anodisĂ©s durs ont gĂ©nĂ©ralement une Ă©paisseur de 30 Ă  80 ”m, certains ne font que quelques ”m! Pour ces revĂȘtements, les systĂšmes de mesure de duretĂ© classiques qui reposent sur une Ă©valuation optique de l'indentation (par exemple la mĂ©thode Vickers) approchent les limites de leur capacitĂ©. Une mĂ©thode bien mieux adaptĂ©e est le test d'indentation instrumentĂ©, qui peut ĂȘtre appliquĂ© non seulement pour mesurer la duretĂ© en termes de dĂ©formation plastique (HV), mais aussi pour Ă©valuer d'autres caractĂ©ristiques dĂ©terminantes pour la qualitĂ©. En utilisant le test d'indentation instrumentĂ©, mĂȘme des revĂȘtements anodisĂ©s trĂšs minces peuvent ĂȘtre analysĂ©s sans risquer d'avoir l'influence du substrat.

Pour de telles applications techniques, les revĂȘtements anodisĂ©s durs doivent avoir une duretĂ© constante de 400 Ă  600 HV sur toute la section. Les revĂȘtements anodisĂ©s doux pour les applications dĂ©coratives ont une duretĂ© d'environ 200 Ă  400 HV, qui est atteinte Ă  quelques centaines de nm sous la surface.

Le FISCHERSCOPEŸ HM2000 avec son mode ESP ("Enhanced Stiffness Procedure" = Procédure de rigidité améliorée) est capable de déterminer des propriétés mécaniques comme la dureté Vickers ou le module d'indentation élastique en fonction de la profondeur.

La figure 1a /b montre la duretĂ© Vickers HV (calculĂ©e Ă  partir de la duretĂ© d'indentation H IT ) et le module d'indentation E IT de deux revĂȘtements: un revĂȘtement anodisĂ© dur (480 HV) d'une Ă©paisseur de 11 ”m (reprĂ©sentĂ©e en rouge) et d'un revĂȘtement anodisĂ© doux de 14 ”m d'Ă©paisseur (reprĂ©sentĂ©e en bleu). L'Ă©cart type le plus Ă©levĂ© pour le revĂȘtement anodisĂ© dur provient de la rugositĂ© de sa surface.

Sur la figure 1a, on voit clairement la duretĂ© constante du revĂȘtement anodisĂ© dur et la duretĂ© croissante du revĂȘtement anodisĂ© plus doux, qui prĂ©sente Ă©galement moins d'Ă©lasticitĂ© (figure 1b, module d'indentation). Sur le revĂȘtement anodisĂ© dur, l'Ă©lasticitĂ© diminue Ă  mesure que l'on s'approche du substrat.

Le FISCHERSCOPEÂź HM2000 est parfaitement adaptĂ© Ă  la dĂ©termination prĂ©cise des caractĂ©ristiques mĂ©caniques des revĂȘtements anodisĂ©s minces. Outre la duretĂ©, d'autres paramĂštres tels que les caractĂ©ristiques plastique ou Ă©lastique du matĂ©riau peuvent ĂȘtre Ă©valuĂ©s avec prĂ©cision. Veuillez contacter votre reprĂ©sentant FISCHER local pour plus d'informations. 

Jump to the top of the page